La décision ministérielle n°3